Actualités Focus

Dream Nation Festival : les premiers noms annoncés achèvent tout

Hors compét’.

Comme chaque année, le mois de septembre accueille le très attendu Dream Nation Festival. Pour sa deuxième édition au Bourget en open air, le festival sur deux soirs nous offre du hardcore sur un plateau d’argent. Alors qu’il offre déjà chaque année de beaux headliners, Dream Nation défie cette année tous les amoureux de hard music avec des artistes de haute qualité.

De la raw au hardcore

À chaque édition son lot de surprise. Dès sa première annonce, Dream Nation n’y a pas été de main morte en proposant Angerfist. Malgré ses nombreuses venues au festival, qui peut réellement s’en lasser ? On parle ici du papa et ses sets sont toujours convaincants. Darktek a été annoncé à la suite, la petite french touch qui plaît toujours à son public, et il est rejoint par Protokseed et son mélange des genres de qualité. Sur la scène hard, ensuite, une déferlante de raw. Et pour représenter le style, qui de mieux que les duos Rebelion et Sub Zero Project mais aussi Sickmode dont les venues en France restent rares ? Clairement, personne n’est prêt pour la rafale de kicks saturés à venir. Côté hardcore, deux gros noms débarquent en B2B : Deadly Guns et Dither ! Il n’y aucun suspense à savoir si ce show va convaincre ou non. Finalement, The Satan a rejoint la programmation aujourd’hui. Le nom parle de lui-même.

Mais cette année, la hard music ne se cantonnera pas au vendredi soir. Exceptionnellement, une scène « techno to hard » fait son apparition le samedi. Déjà au programme : Casual Gabberz et leur célèbre frapcore ainsi que… N-Vitral (rien que ça !)

On attend le reste avec impatience et on a déjà hâte de cette nouvelle édition qui a lieu dans moins de 100 jours désormais. Plus aucune excuse après avoir découvert ce line-up pour ne pas prendre ses places ici.

%d blogueurs aiment cette page :