Actualités

Free-party : une cagnotte pour soutenir les sound system saisis

Suite au Multison IDF – Open to All organisé le week-end du 6 avril, 3.000 euros ont été récoltés pour soutenir les sons saisis. La cagnotte est toujours d’actualité.

Lorsqu’un sound system est saisi suite à une teuf, de nombreuses démarches administratives font leur apparition, tout comme de nombreux frais que beaucoup d’organisateurs ont du mal à régler. Mais grâce au Fond de Soutien Juridique des Sons (FSJS), des cagnottes sont créées et permettent aux sound de s’en sortir. Le plus cher pour eux : les frais d’avocats.

Récemment, les dons ont permis de payer Marianne, l’avocate qui défend les sons, pour plusieurs procès : celui des Tetriks, des Refoultek/1Toxikés, Corozone/SKD et des –private-. Tout ceux-ci se sont bien terminés avec la restitution de leur matériel.

31727820_890888901071912_7051123749159960576_n
Façade des RaditeK au Teknival 2018 © Facebook RaditeK

Cependant, il reste encore trois sound system à défendre : les Récréa Circus, les Raditek et la Noisy Family saisis suite à l’édition 2018 du Teknival. Pour les soutenir et leur payer, à chacun, les frais d’avocat, le Collectif Sound-Systems IDF a organisé le Multison IDF le week-end du 6 avril. Et les résultats sont bons : 3.000 euros de donations récoltés qui iront directement au FSJS. Pour continuer à les soutenirs, vous pouvez toujours faire un don direction au Fond de Soutien via leur paypal, ou participer à la cagnotte.

Aujourd’hui, plus de 130 personnes y ont participé et elle s’élève bientôt à 2.000 euros. Depuis la création du FSJS il y a 4 ans, les donations ont permis d’aider 90 collectifs. Si vous aimez la teuf et que vous souhaitez qu’elle continue de vivre, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

%d blogueurs aiment cette page :